Amour, Cancer, Soutien et Sentent Habil…


None

Amour, Cancer, Soutien et Sentent Habilitées

23 avril 2021 | par Audrey Fraser

Parfois, la vie est comme une belle journée à la plage. Mais parfois on vous annonce que vous avez le cancer pendant que vous êtes sur la plage… J’étais en vacances en Floride avec mon mari (pré-COVID) quand j’ai reçu un appel de mon médecin pour m’annoncer que le scanner effectué avant mon départ suggérait qu’il fallait faire une échographie. Le technologue en Floride, qui s’est merveilleusement bien occupé de moi, m’a confirmé que j’avais une tumeur. Étant une infirmière à la retraite, je savais donc ce qui se passait et j’ai tout de suite pris un vol pour retourner à la maison. C’est à la suite de ma rencontre avec un urologue que j’ai reçu un diagnostic officiel, j’avais un lymphome rénal non hodgkinien.

Ce n’est pas ce que j’envisageais pour mes années de vacancière au soleil, mais c’est ce qui s’est produit. Après mon diagnostic, j’ai commencé un programme de traitements qui perturbaient mon sommeil et me faisaient prendre du poids. L’état d’agitation le soir précédant un traitement et l’épuisement physique après étaient éprouvants pour le corps. Pendant des semaines, je me sentais exténuée. Parfois, allongée au lit, je demandais à mon mari : « Encore quelques semaines et c’est terminé, n’est-ce pas? » Cette question, je l’ai posée pendant trois mois. Ces petits moments passés avec un être aimé m’ont permis de tenir le coup pendant cette épreuve. Ma fatigue a vraiment surpris ma famille, car je suis une personne énergique. Je crois que ce qui a eu un impact sur mon énergie, c’était le fait de recevoir ce type de diagnostic à un moment où il était difficile de passer du temps de qualité avec d’autres et d’avoir des contacts physiques. Un simple câlin peut apporter tellement de soutien, même pour une personne naturellement forte, comme moi.

Comme beaucoup de femmes, je n’accepte pas facilement que l’on m’aide, mais j’ai tout de même décidé d’assister à un atelier de Belle et bien dans sa peau. La première fois que j’en avais entendu parler, c’était par une gardienne d’enfants dans ma famille, qui était bénévole d’ateliers dans la région de l’Î-P-É. Je me suis souvenue alors d’avoir aperçu des femmes se rendre dans la salle où se tenaient les ateliers lorsque je travaillais à l’hôpital. J’avais été impressionnée par la gentillesse et la compassion des bénévoles et par les commentaires positifs de tous ceux qui en parlaient. Et même si les ateliers étaient désormais donnés en ligne, je me suis inscrite.

Mon expérience n’a pas été décevante !  Le fait que je connaissais peu de choses au sujet des perruques m’a poussé à m’inscrire. En fait, je ne connaissais rien ! Les bénévoles étaient si gentilles. Dans mon esprit, elles sont allées bien au-delà de mes attentes. J’ai posé quelques questions sur les perruques puis, de fil en aiguille, j’ai décidé de m’inscrire à un deuxième atelier, celui-là portait sur les soins de la peau. Quand vous avez un cancer, il y a beaucoup de choses que vous ne savez pas à moins que quelqu’un vous en parle.

À qui vous adressez-vous, par exemple, si vous désirez savoir quels produits utiliser pour votre peau ? Ou encore, quelle question devriez-vous poser lorsque vous faites ajuster votre perruque ? Il n’y a aucun autre programme comme celui de Belle et bien dans sa peau : c’est un « club » pour personnes qui vivent une expérience semblable à la vôtre, et qui ont des questions et des préoccupations semblables aux vôtres. Elles apprennent toutes à prendre soin d’elles-mêmes. Je me suis sentie si forte.

Je me souviens qu’après les ateliers, j’ai pris un café avec une amie qui, elle aussi, a un cancer. Elle me demandait d’où j’arrivais car elle me trouvait « toute bien mise ». Elle a eu du mal à me croire quand je lui ai répondu que je voulais simplement prendre soin de mon apparence pour optimiser mon moral. Je voulais me sentir belle, bien dans ma peau et me sentir au mieux de ma forme.

 

Doublez l’impact de votre cadeau. Jusqu’au 30 avril, vous avez l’occasion spéciale de soutenir des femmes atteintes d’un cancer, comme Louise, car les Cosmétiques Alliance Canada égaleront le montant de votre cadeau, ce qui signifie qu’il vaudra deux fois plus.*

*Jusqu’au 30 avril, les Cosmétiques Alliance Canada. égaleront le montant des dons des individus jusqu’à concurrence de 25 000 $.









Abonnez-vous à notre infocourriel pour recevoir des histoires inspirantes et pour rester en contact avec la communauté et au courant des programmes et événements BBDSP.