La maternité, le cancer et la recherche…


None

La maternité, le cancer et la recherche d'une communauté à travers tout cela

8 octobre 2020 | par Madina Tabesh

Devenir parent est sans doute l’un des moments les plus transformateurs dans la vie d’une personne. Pour Ember, ce fut le cas à plus d’un titre. Peu de temps après avoir donné naissance à son fils, elle a remarqué une bosse singulière dans un sein. Puisqu’elle allaitait, Ember a d’abord cru qu’il s’agissait d’un canal obstrué et n’y a pas porté attention outre mesure. Mais lors d’une visite de routine pour les six mois de son fils, elle en a parlé à son médecin généraliste, qui lui a demandé de passer des examens. Puis elle a reçu un diagnostic de cancer du sein métastatique triple négatif.

« J’ai eu une mammographie tout de suite après mes 40 ans. Le médecin a passé en revue mon dossier sans délai et a immédiatement recommandé une biopsie. Le ton a vite changé et c’est à ce moment que j’ai compris ce qui se passait. Le monde entier s’est comme arrêté », dit Ember se remémorant le moment où elle a réalisé qu’elle était atteinte du cancer. Comme bien des femmes qui reçoivent un diagnostic de cancer, Ember note qu’elle a eu l’impression que l'impossible était en train d'arriver. « Nous ne connaissions personne qui avait vécu cette expérience, nous ne savions donc pas ce qui nous attendait », dit-elle. Ember et son mari comprenaient toutefois l’importance de garder contact avec les autres et avec la communauté à un moment pareil, et ils ont commencé à demander conseil à la famille et aux amis. Comme une couverture bien chaude par une nuit froide, les amis, la famille et même les amis de leurs amis se sont ralliés pour entourer la jeune famille.

« Vous avez ce moment lors de votre rendez-vous avec l’oncologue, mais pouvoir échanger avec d’autres aide également. J’ai eu tant de bons conseils, que ce soit la glace concassée pour soulager les ulcères dans la bouche ou l’utilisation d’un casque réfrigérant pour réduire la perte de mes cheveux », dit Ember. Parmi les nombreux amis qui ont offert leur aide, il y en a une qui lui a recommandé l’atelier Belle et bien dans sa peau. Les préoccupations d’Ember concernant la perte de ses sourcils et les changements de la peau, comme la sécheresse, l’ont incitée à y assister.

« Le fait d’avoir un bébé et de suivre des traitements de chimiothérapie m’empêchait d’entrer en contact avec bien des femmes. Je me suis sentie très isolée dans mon épreuve de cancer, j’ai donc pensé qu’un atelier Belle et bien dans sa peau me permettrait de rencontrer des femmes qui vivaient une expérience semblable à la mienne », dit Ember. Non seulement a-t-elle appris à dessiner ses sourcils et prendre soin de sa peau devenue sensible, mais elle s’est également fait une nouvelle amie à l’atelier.

La femme assise près d’elle avait, comme Ember, reçu un diagnostic de cancer du sein triple négatif, quelques mois plus tôt. Puisque Ember en était à la fin de son traitement, elle a alors pu partager les informations précieuses qu’elle avait reçues par sa communauté. « Nous sommes amies et restons en contact encore aujourd’hui. J’ai pu lui offrir ce que mes amis m’ont apporté; je suis devenue la personne qui la rassurait. Ce fut un moment où, à mon tour, je donnais le soutien qui m’avait tant aidée pendant mon épreuve », dit Ember.

Récemment, Ember a assisté au mariage intime d’une bonne amie, organisé dans le respect des mesures de distanciation. C’est à cette occasion qu’elle a eu un moment de réflexion sur ce qu’elle venait de vivre. « Quelqu’un a pris une photo de mon mari et moi, et je n’ai pas l’air de quelqu’un qui vient de passer huit mois à lutter pour sa vie. C’est magique de pouvoir se regarder et dire, ‘tout va bien aller’ », dit Ember. « Le cancer et les traitements peuvent vous faire perdre beaucoup de vous-même. Quand vous vous regardez et que vous pouvez reconnaître un peu de la personne que vous étiez avant un cancer, vous retrouvez ce sentiment de normalité. Lorsque vous arrivez à vous sentir vous-même en public, à ne pas avoir l’air ‘malade’, vous vous sentez mieux psychologiquement. Les ateliers Belle et bien dans sa peau m’ont réellement aidé et ce sont des outils formidables. »









Abonnez-vous à notre infocourriel pour recevoir des histoires inspirantes et pour rester en contact avec la communauté et au courant des programmes et événements BBDSP.