Trouver du réconfort dans l'inconfortab…


None

Trouver du réconfort dans l'inconfortable

27 juillet 2021 | par Becky Shields

Pendant des mois, j'ai eu des crampes insupportables et des saignements excessifs. Au départ, on pensait qu'il s'agissait de fibromes ou d'effets secondaires de mon cycle menstruel, mais le médecin a eu l'air d'un fantôme quand elle a vu qu'une grosse masse avait inversé mon utérus et poussé mon col de l'utérus dans mon utérus.

Après une intervention chirurgicale d'urgence et plusieurs tests, je suis retournée à l'hôpital pour une nouvelle peu réjouissante : c'était un cancer. Il n'y a que 20 cas signalés de rhabdomyosarcome utérin embryonnaire au Canada, et le 26 janvier 2021, je suis devenue la 21e personne à l'âge de 21 ans. J'ai ensuite consulté un gynécologue-oncologue, subi une hystérectomie, des traitements de fertilité, une chirurgie pour protéger mes ovaires des radiations, puis 14 séances de chimiothérapie et 25 séances de radiothérapie.

Mon premier cycle de chimiothérapie a été difficile car mon plan de traitement a débuté rapidement après le diagnostic. Comme beaucoup de femmes, j'ai commencé à perdre l'appétit, mais aussi à avoir des douleurs à la mâchoire à cause du traitement. Heureusement, je vais beaucoup mieux maintenant et mon appétit est revenu à la normale, même si je ne suis plus attirée par beaucoup des mêmes aliments.

Tout au long du processus, du diagnostic au traitement, j'ai essayé de trouver un moyen d'être plus à l'aise. C'est une chose que j'ai apprise lorsqu'on m'a diagnostiqué une maladie auto-immune rare, il y a huit ans. Cette fois-ci, je savais que pour traverser cette épreuve, je devais faire de même. Je suis tombée sur une brochure de Belle et bien dans sa peau, et en tant que novice en maquillage, j'ai pensé que ce serait une bonne idée de m'inscrire - surtout que mes sourcils étaient en train de tomber.

L'atelier m'a beaucoup appris sur l'importance de la protection solaire. Je ne savais pas qu'il ne fallait pas mélanger deux niveaux de FPS pour obtenir une meilleure couverture. Lorsque j'ai été diagnostiquée, j'ai appris qu'il était important de prendre soin de ma peau et de faire attention au soleil. Je me souviens même avoir demandé à ma mère : "Est-ce que je pourrai un jour aller dehors ?". Mais en m'inscrivant à un atelier en ligne, j'ai appris beaucoup de choses sur la façon de prendre soin et de profiter du temps estival, et avec les sourcils aussi !

Je ne peux pas dire qu'il a été facile d'être diagnostiquée d'un cancer, ou de reporter d'un an les études de médecine à cause de mon diagnostic. Mais le côté positif de tout cela est que je vais pouvoir utiliser mon expérience personnelle et profonde en tant que patiente pour aider mes futur(e)s patient(e)s atteint(e)s de cancer. Pas seulement sur le plan médical, mais aussi sur le plan émotionnel. Je saurai comment le soleil affecte leur peau, quelles sont les ressources à partager avec eux et comment faire de la place pour ces moments qui changent la vie.









Abonnez-vous à notre infocourriel pour recevoir des histoires inspirantes et pour rester en contact avec la communauté et au courant des programmes et événements BBDSP.