Une mère et professionnelle de la beaut…


None

Une mère et professionnelle de la beauté, bénéficie du soutien de BBDSP

24 novembre 2017 | par Larissa Cahute

Du mardi 28 novembre jusqu’au 31 décembre, pour chaque dollar que vous donnez Mary Kay Canada doublera le montant (jusqu’à 10 000 $). Faites un don aujourd’hui, non seulement pour doubler l’impact de votre générosité, mais pour aider les femmes, comme Sophie, à se sentir de nouveau elles-mêmes. Faire un don.


Quand Sophie Audet a appris, en 2013, qu’elle avait un cancer du sein, elle a bien cru que c’était la fin.

« Une mère de trois enfants ne peut pas être malade, » nous confie la Directrice des ventes Mary Kay, depuis sa demeure à Saint-Georges, au Québec.

Le diagnostic est tombé alors qu’elle avait à peine 36 ans et son plus jeune, sa fille de un an et demi. Les chirurgies et les traitements de chimio et de radiothérapie qui l’attendaient lui ont vite fait comprendre que la femme, la mère et la professionnelle occupée qu’elle était ne pourrait plus soutenir le même rythme.

« Je ne suis pas un bourreau de travail, mais j’aime ce que je fais, j’aime Mary Kay et j’adore mon entreprise, dit-elle. C’est difficile d’accepter des choses... de demander de l’aide. »

Au fil des traitements, divers effets secondaires sont apparus : le teint verdâtre, les cernes sous les yeux et la perte des cheveux, des sourcils et des cils.

« Le plus difficile, c’est souvent le regard des autres, poursuit Sophie. Je ne voulais pas avoir l’air malade. »

« Je me sentais impuissante. »

Toute professionnelle de la beauté chevronnée qu’elle soit, Sophie sentait qu’elle avait besoin d’aide pour contrer ces effets secondaires.

« Bien sûr, je suis chez Mary Kay et j’aime me maquiller, mais ce dont j’avais besoin allait au-delà du maquillage habituel, » ajoute-t-elle.

Compte tenu de la participation de Mary Kay à Belle et Bien dans sa peau, Sophie connaissait bien le programme qui aide les femmes à faire face à ces effets secondaires en offrant des ateliers de beauté dans des centres d’oncologie partout au Canada. Elle s’est donc inscrite à un atelier à Lévis.

« Je voulais y aller pour moi, précise-t-elle. C’est très important de prendre soin de soi. »

Elle était surtout reconnaissante d’avoir rencontré d’autres femmes atteintes de cancer.

« Quand vous êtes malade, vous vous sentez parfois très seule, affirme-t-elle. Là, nous sommes toutes dans le même bateau. »

Bien que sa chimiothérapie soit terminée, le cancer de Sophie étant métastatique, ses traitements se poursuivent. Elle suit différents plans de traitement et essaie de nouveaux médicaments et protocoles à mesure qu’ils sont mis au point.

« Je compris que je n’aurais pas de rémission, que c’était désormais ‘ma condition’ », dit Sophie avec émotion.

Bien que ce soit difficile à accepter, elle nous raconte son histoire pour que toutes les femmes puissent bénéficier de Belle et bien dans sa peau.

 « À la fin de l’atelier, nous avions toutes une étincelle dans notre regard, » ajoute-t-elle.

« Toutes les femmes méritent ça. »

Du mardi 28 novembre jusqu’au 31 décembre, pour chaque dollar que vous donnez Mary Kay Canada doublera le montant (jusqu’à 10 000 $). Faites un don aujourd’hui, non seulement pour doubler l’impact de votre générosité, mais pour aider les femmes, comme Sophie, à se sentir de nouveau elles-mêmes. Visitez lgfb.ca et cliquez sur FAIRE UN DON.

 

 

 


hair loss look good feel better side effects Beauty breast cancer career Identity





Larissa Cahute

Look Good Feel Better


I’m a Communication Associate with Look Good Feel Better. As a former journalist, I believe that everyone has a story worth telling – and that’s what I’m here for: to share the inspiring stories of those I meet through LGFB.





Abonnez-vous à notre infocourriel pour recevoir des histoires inspirantes et pour rester en contact avec la communauté et au courant des programmes et événements BBDSP.