Mère et fille ensemble face au cancer


None

Mère et fille ensemble face au cancer

2 mars 2021 | par Laura Jean Falla

Si on vous donnait une chance sur 100 000, achèteriez-vous un billet de loterie ? Eh bien, j'ai "gagné" à la loterie du cancer avec ces probabilités. Ce n'est en aucun cas une loterie amusante, mais cela me fait frémir qu'avec ces chances, j'ai été diagnostiquée le 2 octobre 2019 (le jour de l'anniversaire de mon mari, pas moins) d’un myélome multiple.

Six ans auparavant, on m'avait diagnostiqué une gammapathie monoclonale d'importance indéterminée (MGU), qui peut se transformer en myélome multiple, et qui nécessite une surveillance constante pour s'assurer qu'elle ne se transforme pas en cancer. En l'absence d'un meilleur mot, j'ai eu la chance d'effectuer des analyses sanguines tous les six mois pour m'assurer que mes chiffres étaient dans la zone de sécurité. Lorsque les tests sont revenus avec des anomalies, mon équipe de soins a effectué d'autres tests, et j'ai été diagnostiqué. Après que le choc initial se soit dissipé, j'ai pu me faire une idée de ce qui se passait : J'étais l'une des rares personnes dont l'UGM s'est transformée en cancer.

J'ai eu un moment de prise de conscience où j'ai dû me rappeler qu'il n'y a rien que je pouvais faire personnellement au-delà de ce point. Mais je savais que je pouvais recentrer mon attention sur ce qui compte le plus : ma famille. Mais nous savons tous ce qui se passe lorsque l'on décide de reprendre sa vie en main, n'est-ce pas ? Un nouveau défi vous est lancé.

Près d'un an après mon diagnostic, ma plus jeune enfant, Victoria, alors jeune maman, a frappé à ma porte. Les yeux gonflés et visiblement bouleversée, mon premier instinct a été de demander en rigolant : "Quoi ? tu es à nouveau enceinte ?"  Non, c'était un cancer du col de l'utérus. J'étais absolument dévastée. N'importe quelle mère vous dirait que si elle avait le pouvoir d'enlever la douleur de son enfant, elle n'hésiterait même pas à le faire. Je ferais n'importe quoi pour mes enfants.  Les médecins avaient dit que je n'aurais plus jamais d'enfants après ma première grossesse, alors c'était mon bébé miracle : né trois ans plus tard et neuve semaines plus tôt.

Dans la vie, nous ne pouvons pas contrôler le déroulement des choses. Le seul choix que nous avons est la façon dont nous réagissons, et je choisis de mettre de la joie et du rire dans toute situation qui le demande.

Peu de temps après que le parcours de Victoria contre le cancer ait fusionné avec le mien, nous nous sommes inscrits à un atelier en ligne de Belle et bien dans sa peau. Comme nous ne vivons pas trop loin l'une de l'autre et que je ne me lasse jamais de mes enfants, nous avons participé à l'atelier ensemble, car nous sommes dans la même bulle. À la fois en tant que participantes, mais aussi en tant que personnes qui se soutiennent mutuellement, nous nous sommes assises à la table à manger et avons appris de précieuses informations sur la meilleure façon de prendre soin de notre peau, de nous maquiller de manière sûre et hygiénique et, plus important encore, nous avons été en compagnie virtuelle d'autres femmes confrontées à des problèmes similaires aux nôtres. Pendant une pandémie durant laquelle il a été si difficile de connecter avec d'autres personnes, ce fut un véritable plaisir.

Bien que ce soit loin d'être idéal, je suis reconnaissante de pouvoir partager avec ma fille un tel moment qui a changé sa vie. Le cancer peut être très aliénant si vous ne connaissez pas d'autres personnes qui peuvent comprendre ce que vous ressentez, et je peux partager ces sentiments bizarres et complexes avec quelqu'un qui compte beaucoup pour moi. Grâce à cette expérience, j'ai reçu un cadeau très précieux : la possibilité de me rapprocher encore plus de ma fille, non seulement en tant que mère et fille, mais aussi en tant que femme.

 

Dès aujourd'hui et jusqu'au 31 mars, vous avez la possibilité de soutenir des femmes atteintes de cancer, comme Laura Jean et Victoria, en participant au concours "Spring has Sprung" organisé par nos amis de French Dressing Jeans. Pour courir la chance de gagner l'un des trois prix et de débloquer un don de 1 $ en soutien à BBDSP, visitez votre boutique locale et publiez une photo de votre nouvelle achat fait en magasin sur Facebook ! N'oubliez pas de tagguer @fdjfrenchdressingjeans ! Visitez la page Facebook de French Dressing Jeans pour en savoir plus.









Abonnez-vous à notre infocourriel pour recevoir des histoires inspirantes et pour rester en contact avec la communauté et au courant des programmes et événements BBDSP.