Le cancer, les traitements et les choix


None

Le cancer, les traitements et les choix

30 janvier 2018 | par Gabrielle Fecteau

Les survivants du cancer font constamment face à des décisions. Ces décisions sont variées. Elles varient de décisions quotidiennes nécessaires à de plus grandes décisions qui nécessitent une réflexion plus exhaustive. Tout de même, chacune des décisions qui doivent être prises par un survivant du cancer est importante puisqu’elles — tu peux le deviner — ont un impact sur sa survie !

Dans mon parcours, une des plus grandes décisions que j’ai eu à prendre fut lorsque j’ai fait face à ma rechute. Mon radiologue et mon hématologue, lesquels j’ai dû rencontrer afin de discuter de traitements possibles, ont tous deux expliqué que j’avais deux options. La première option était une greffe de cellules souches. La deuxième option était un mois de radiothérapie.

En demandant à mon équipe médicale des questions et clarifications, j’ai appris de plus en plus par rapport aux deux options.

Chaque option avait des avantages médicaux. La greffe de cellules souches était statistiquement plus efficace. La radiothérapie moins éprouvante au niveau physique et psychologique.

Chaque option avait des risques médicaux. La greffe de cellules souches s’annonçait très difficile sur mon être. La radiothérapie, elle, n’avait que 50 % de chances de me débarrasser de mon cancer qui vivait dans mon corps.

Néanmoins, chaque option allait nécessairement avoir un impact considérable sur ma vie. Pour moi, ceci était l’aspect le plus important à considérer. Est-ce que je pourrais continuer d’aller à l’école ? D’aller au travail ? D’être sociale ? D’être indépendante ? Quelle option me donnerait une meilleure qualité de vie lors du processus de traitement ? Et, quelle option me permettrait un retour à la vie ‘normale’ le plus vite que possible à la suite des traitements ?

En fin de compte, j’ai choisi de compléter 20 traitements de radiothérapie.

Je crois que ce fut le meilleur choix pour moi. J’étais confortable avec cette décision et certaine que l’option était la meilleure pour moi à ce moment-là. Heureusement, la radiothérapie a bien fonctionné pour moi. Tout de même, même si ce traitement avait échoué et qu’une greffe de cellules souches aurait été nécessaire, je sais que la tranquillité d’esprit que m’a donné mon choix a value la peine.

Ce choix a fini par avoir un impact considérable dans l’ensemble des choses.  Les autres décisions que j’ai prises ont eu des impacts variés sur ma vie. Certaines des décisions inclus de devenir végétarienne, de continuer mes études universitaires lors de traitements et de vivre par moi-même quelques semaines après mon dernier traitement de chimiothérapie.

Ces décisions, ainsi que plusieurs autres que j’ai prise en tant que survivante du cancer, furent difficiles à prendre. Ce qui a rendu la situation encore plus difficile fut la controverse que mes décisions suscitaient. Plusieurs, sinon toutes les décisions que j’ai prises auraient eu des alternatives avec leurs propres avantages et désavantages.

Mais au moment, quelqu’un devait prendre une décision. J’étais l’individu le mieux positionné pour prendre les décisions liées à mon cas. Pourquoi ? L’expérience est totalement différente pour chaque individu diagnostiqué avec un cancer. Surtout lorsqu’on considère les épreuves psychologiques associées au cancer, seulement l’individu qui vit la situation peut réellement comprendre les conséquences sur leur vie que peuvent avoir ses choix.

Je suppose que j’essaye de démontrer que l’expérience avec son cancer force les individus à faire face aux différentes options de traitements et de soins disponibles. Ceci cause parfois un stress aigu chez les survivants du cancer. Des sentiments de doute (est-ce que j’ai choisi le meilleur traitement pour moi ?), de blâme (est-ce que je fais tout ce qui est dans mon pouvoir pour vivre une vie en santé ?) et de culpabilité (est-ce que j’en fais assez ?) sont associés à ce stress.

Mais, comment éviter ce stress qui s’associe aux choix de traitements et de soins ?

 

Soit confiant dans tes choix 

Faire des décisions reliées à ses traitements et ses soins n’est pas quelque chose qu’en tant que survivant du cancer tu prends à la légère. Chances sont, tu as fait ta recherche et tu as considéré les avantages et désavantages de toutes tes options. Tu dois maintenant être confortable avec ta décision afin d’être sure que ce fut le bon choix pour toi. Cela n’est aucunement facile. Tout de même, trouver cette confiance dans ses choix aura un impact positif sur ta vie en diminuant le stress associé à avoir possiblement pris une « mauvaise » décision.

 

Demande et accepte les opinions des autres, mais seulement lorsque tu les as besoin

J’ai trouvé très difficile de prendre des décisions reliées à mes traitements et à mes soins tout au long de mon expérience avec mon cancer puisque j’avais trop d’opinions moi-même. Demander les opinions des autres devenait donc parfois écrasant. Cela ne veut pas dire que tu ne dois pas demander de l’aide et le support des autres. Au contraire ! Tu dois seulement garder en compte que des limites peuvent être mises en place et que poser des questions spécifiques peut garder la conservation productive.

 

Connais ton 'moi'

Tes valeurs, croyances et buts doivent dirigent chacune des décisions que tu prends par rapport à tes soins et tes traitements. Cela veut dire que tu es la seule personne capable de faire le bon choix pour toi. Tu dois maintenant croire que tu trouveras les réponses.

 

Évalue tes décisions

En tant que le survivant, tu diriges le tout. Tu détiens le contrôle sur ta santé. Cela nécessite donc que tu évalues les décisions que tu as prises et que tu prends afin de te garder sur le bon chemin. Mais n’oublie pas que ces évaluations ne doivent être faite qu’à intervalles afin d’assurer que tu évalues et non que tu doutes de tes décisions.

 

Plusieurs sourires,

Gabrielle


Advice






Je suis une jeune adulte survivante du cancer. Je navigue, depuis plus que 2 ans, les différents stades de la vie avec mon cancer. Comme je le répète toujours à mon cancer: "Tu m'as donné une raison." C'est mon message de positivité et de courage profond que je veux partager avec vous. 





Abonnez-vous à notre infocourriel pour recevoir des histoires inspirantes et pour rester en contact avec la communauté et au courant des programmes et événements BBDSP.